CNRS INRIALPES Bayesian Programming
Home page > 20. Research > Nouvel article : Simplixité et probabilités subjectives

Nouvel article : Simplixité et probabilités subjectives

Monday 30 May 2016
En deçà du langage et de toute activité intellectuelle verbalisable, existe l’immense domaine cognitif de la sensorimotricité1. Jusqu’à quel point agir et percevoir supposentils de " comprendre " ou même, plus simplement, de se " représenter " le monde ? Telle est l’une des préoccupations fondamentales des recherches sur la sensorimotricité. Question élémentaire dont les échos, pourtant, résonnent depuis bien longtemps entre diverses disciplines des sciences cognitives : philosophie, logique, linguistique, éthologie, neurosciences, psychologie, intelligence artificielle ou robotique. 2 La " représentation " par des systèmes formels calculables fondés sur la logique est dominante et a rencontré un fabuleux succès au cours des deux derniers siècles en tant que paradigme de la modélisation scientifique et computationnelle. Ce paradigme est actuellement contesté par la proposition que les probabilités subjectives, vues comme une extension de la logique, puissent être mieux adaptées à " l’appréhension " par un système sensorimoteur de son interaction avec le monde. Ce paradigme émergeant de l’action, la perception, la décision, l’inférence et l’apprentissage apporte-t-il de la simplexité à la cognition sensori-motrice ?

See online : Article


Site Map | Private area